Action dans le cadre de la campagne #NousDénonçons

#NousDénonçons les conditions de vie dans les centres fédéraux et les conséquences de la nouvelles procédure sur la vie des migrantEs: http://www.wir-klagen-an.ch/fr

Nous étions, le vendredi 29 mai 2020 , devant le CFA de Boudry pour exprimer notre colère face au traitement dégradant que subissent les personnes en demande de protection qui font l’objet d’une procédure d’asile gérée par le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM).

Nous avons été accueilli par de nombreux agents de sécurité des entreprises PROTECTAS SA et Securitas AG qui considèrent qu’ils ont qualité de contrôler, même dans l’espace public des militantEs qui usent de leurs droits à la liberté d’expression. Dans notre communiqué, nous revenons sur les différentes dénonciations notamment celle relative au CFA de Bâle où des violences psychologiques et physiques ont été perpétrées par des agents de sécurité. Ces atteintes ont été malheureusement le quotidien des migrantEs assignéEs à ce centre – Les Juristes Démocrates de Suisse ont déposé une plainte en ce sens.

Nous avons appris, de plus, de la part de plusieurs assignéEs au CFA de Boudry, qu’au moment où notre action a débuté, les migrantEs ont eu l’interdiction de sortir du CFA et les stores automatisés ont été descendus pour les empêcher d’assister à notre action. Cela dénote, avec la lumière la plus crue, les pratiques régulières du SEM en matière de gestion des CFA mais globalement des droits les plus élémentaires.

Canal alpha – Dénonciation des conditions d’accueil des migrants


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.