Nous dénonçons / Wir klagen an !

Signez le manifeste !
Des mesures de protection pour toutes et tous!

Le système d’asile mis en place en Suisse durant les dernières années isole, précarise et aliène les personnes exilées. Les conditions de vie difficiles qui découlent de ce système se sont encore gravement empirées pendant la pandémie de coronavirus: alors que le Conseil fédéral impose à la population de respecter les distances interpersonnelles, les résident-e-s des centres vivent dans des espaces exigus et dans des conditions indignes.

Dans beaucoup de centres ou foyers pour les personnes relevant de l’asile, les recommandations de l’OFSP sont clairement violées. Les responsables de cette situation mettent non seulement les personnes qui y habitent en danger, mais risquent également une propagation plus rapide du virus.

Alors qu’en raison de la crise des solutions ont été trouvées dans de nombreux domaines, le régime d’asile semble devoir être maintenu coûte que coûte. Les responsables politiques préfèrent ignorer les mesures de protection imposées par la Confédération plutôt que d’assouplir, même légèrement, leur système répressif. Nous dénonçons cette politique indigne !

Nous dénonçons:

… le traitement dégradant des personnes exilées, qui sont considérées comme si elles étaient des êtres humains de seconde classe.

… les conditions précaires d’existence des personnes exilées, dans des espaces réduits.

… le laxisme des autorités responsables qui n’ont pas fourni de protection adéquate, et à temps, aux personnes dans les centres.

—-
La campagne « Nous dénonçons » est portée par deux organisations. Sekiteam Solidarité Sans Frontières (Sosf) milite pour les droits fondamentaux de toutes les personnes exilées et migrantes, quel que soit leur statut de résidence. Les Demokratische Jurist_innen Schweiz / Juristes Démocrates de Suisse (JDS) s’engagent pour la démocratisation du droit et de la société et pour le développement et la défense de la protection juridique.

En plus de Solidarité sans frontières (Sosf) et des Juristes démocrates de Suisse (JDS), les organisations suivantes soutiennent la campagne:
ACAT Suisse Schweiz Svizzera, Anlaufstelle für Sans-Papiers Basel, Asylex, Augenauf, Autonome Schule Zürich – ASZ, Coordination asile.ge, 3 Rosen gegen Grenzen, Droit de rester pour tou.te.s, Droit de Rester Neuchâtel, FIZ Fachstelle Frauenhandel und Frauenmigration, Freiplatzaktion Zürich, grundrechte.ch, Gruppe Forderung «Bunker Urdorf schliessen», gruppekeinegrenzeseebach, humanrights.ch – Menschenrechte Schweiz, L’Amar, Asylnetz Luzern, Linke PoC / Migrantifa, Marche mondiale des femmes Schweiz, ROTA – Migrantische Selbstorganisation, Seebrücke Schweiz, Solidariätsnetz Ostschweiz, Solinetz Basel, Solinetz Luzern
, SOLIFONDS, Vivre Ensemble / asile.ch, «Wo Unrecht zu Recht wird…», Zurich Legal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.